Un nouvel outil de piratage des forces de l’ordre peut déverrouiller la plupart des combinés iPhone, Android

un-nouvel-outil-de-piratage-des-forces-de-l'ordre-peut-deverrouiller-la-plupart-des-combines-iphone,-android

La lutte à trois entre les pirates informatiques, les forces de l’ordre et les entreprises de technologie axées sur la protection de la vie privée évolue constamment. Les appareils intelligents actuels ont mis en œuvre des mesures de sécurité de plus en plus strictes pour protéger les données personnelles des utilisateurs, tandis que les criminels cherchent à les déverrouiller à des fins néfastes et que les autorités tentent de les pirater pour découvrir des preuves potentielles.

La société israélienne de criminalistique Cellebrite est responsable de la création d’un tel outil: le dispositif d’extraction médico-légale universelle (UFED). L’entreprise de sécurité affirme désormais pouvoir déverrouiller presque tous les derniers appareils intelligents Apple et Android grâce à sa dernière mise à jour.

Plus précisément, la dernière version de l’appareil (UFED Premium) est capable de déverrouiller et d’accéder aux «appareils Apple fonctionnant sous iOS 7 pour iOS 12.3» ainsi qu’aux «appareils Android de haute performance, notamment le Samsung Galaxy S6 / S7 / S8 / S9 [et] modèles de Motorola, Huawei, LG et Xiaomi.

L’appareil sera mis à la disposition des organismes d’application de la loi «sur site», ce qui signifie qu’ils seront en mesure de faire fonctionner eux-mêmes la machine et d’obtenir les résultats indépendamment de Cellebrite. L’outil promet «l’accès aux données d’applications tierces, aux discussions en ligne, aux e-mails téléchargés et aux pièces jointes, au contenu supprimé, etc.».

Confidentialité pour le peuple

L’année dernière, nous avons assisté à la publication par Apple, pour des raisons de sécurité, d’ une version plus agressive de son mode restreint USB dans la mise à jour iOS 12 – une solution censée combler une faille permettant à certains outils (apparentés à UFED et GreyKey ) d’accéder aux données via un ordinateur . Port Lightning de l’iPhone.

Bien que les départements juridiques mondiaux qui utilisent la technologie Cellebrite ne soient pas clairs, il était fortement suspecté que le FBI l’ait utilisée en 2016 pour déverrouiller l’iPhone de San Bernardino .

Bien que la dernière version d’iOS soit techniquement 12.3, le site de Cellebrite n’indique pas clairement si la nouvelle mise à jour 12.3.2 est incluse. De même, la dernière famille de téléphones Android de Samsung – les Galaxy S10, S10 Plus et S10e – ne figure pas parmi les combinés que l’entreprise prétend pouvoir déverrouiller. Il semble donc que certaines formes de chiffrement d’appareil se révèlent encore insaisissables.


 » Source (traduit de l’anglais) : Techradar

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

error: Content is protected !!