Huawei se prépare à une chute de 40% à 60% des livraisons internationales de smartphones: Bloomberg

huawei-se-prepare-a-une-chute-de-40%-a-60%-des-livraisons-internationales-de-smartphones:-bloomberg

Huawei Technologies Co Ltd se prépare à une baisse de 40% à 60% des livraisons internationales de smartphones, a annoncé dimanche Bloomberg.

La société de technologie chinoise étudie différentes options, dont le tirage du dernier modèle de son smartphone d’outre-mer renommé, le Honor 20, selon l’article qui cite des personnes proches du dossier.

L’appareil commencera à être vendu dans certaines régions d’Europe, y compris la Grande-Bretagne et la France, le 21 juin, indique le rapport. Les dirigeants surveilleront le lancement et pourraient couper les envois si les ventes sont médiocres, a-t-il ajouté.

Les responsables marketing et commerciaux du géant de la technologie s’attendent à une baisse de 40 millions à 60 millions de smartphones cette année, selon le rapport.

En mai, le gouvernement américain a classé Huawei, la plus grande entreprise d’équipement de télécommunications du monde, sur une liste noire des échanges, interdisant aux fournisseurs américains de traiter avec elle à cause des préoccupations de Washington en matière de sécurité nationale.

A l’époque, le fondateur et chef de la direction de Huawei, Ren Zhengfei, a déclaré que les restrictions «pourraient ralentir, mais seulement légèrement» la croissance de l’entreprise.

Une interdiction similaire des États-Unis sur la société chinoise ZTE Corp, une entreprise presque paralysée pour le plus petit rival de Huawei au début de l’année dernière, avant la levée du frein.

Les malheurs de la société alimentent les tensions commerciales entre Washington et Beijing. Le président Donald Trump a déclaré que les plaintes américaines contre Huawei pourraient être résolues dans le cadre de tout accord commercial.

L’interdiction a été légèrement assouplie pour permettre une licence générale temporaire permettant à Huawei d’acheter des produits américains.

Toutefois, Broadcom a envoyé une onde de choc à l’industrie mondiale de la fabrication de puces la semaine dernière en prévoyant que les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine et l’interdiction de Huawei réduiraient de 2 milliards de dollars les ventes de cette année.


» Source (traduit de l’anglais) : reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

error: Content is protected !!