Le bénéfice américain de T-Mobile bat les estimations au fur et à mesure qu’il compte plus de clients

le-benefice-americain-de-t-mobile-bat-les-estimations-au-fur-et-a-mesure-qu039il-compte-plus-de-clients

Les revenus et les bénéfices du premier trimestre de T-Mobile US Inc ont bondi par rapport à l’année précédente, dépassant les estimations de Wall Street, les tarifs concurrentiels ayant attiré de nouveaux abonnés vers ses forfaits mensuels de téléphonie mobile.

Les actions de la société basée à Bellevue, dans l’État de Washington, ont augmenté légèrement après 73 heures, pour atteindre 73,00 $.

La société a annoncé avoir ajouté 656 000 abonnés au téléphone au premier trimestre, contre 617 000 un an auparavant et beaucoup plus que ne l’avaient prévu les 612 000 nouveaux abonnés, selon la firme de recherche FactSet.

Cela s’explique par les prix plus bas de T-Mobile par rapport à ses concurrents, ainsi que par son expansion dans des zones plus rurales des États-Unis, a déclaré la société.

T-Mobile, troisième fournisseur de services sans fil aux États-Unis en termes de nombre d’abonnés, attend l’approbation de son contrat de 26 milliards de dollars visant à acheter le concurrent plus petit Sprint Corp. Selon lui, il lui permettra de rivaliser avec les leaders du marché, Verizon Communications Inc et AT & T Inc.

Le président américain de T-Mobile, John Legere, a déclaré lors d’un entretien post-bénéfice avec les analystes qu’il restait « optimiste et confiant » que les autorités de réglementation américaines reconnaîtront la fusion comme bénéfique pour les consommateurs, et qu’il attend toujours l’approbation de l’accord dans la première moitié de cette transaction. année.

La semaine dernière le ministère américain de la Justice avait déclaré à T-Mobile et à Sprint qu’il était préoccupé par la fusion dans sa structure actuelle.

Lors d’une réunion tenue mercredi, les régulateurs américains ont interrogé les dirigeants de Sprint et de T-Mobile à propos de l’accord.

Le bénéfice net de T-Mobile US a grimpé à 908 millions de dollars, ou 1,06 $ par action, au cours du trimestre clos le 31 mars, contre 671 millions de dollars, ou 78 cents par action, un an plus tôt.

Les analystes s’attendaient à ce que la société gagne 91 cents par action, d’après les données IBES de Refinitiv.

Les revenus ont progressé de près de 6% à 11,08 milliards de dollars, conformément aux estimations.

Le transporteur a déclaré qu’il prévoyait des coûts de fusion pouvant aller jusqu’à 250 millions de dollars au deuxième trimestre, ce qui aurait un impact négatif sur le bénéfice net et les flux de trésorerie.


Reportage par Akanksha Rana à Bengaluru et Sheila Dang à New York; édité par David Gregorio et Rosalba O’Brien

 » Source (traduit de l’anglais) : reuters

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*

error: Content is protected !!